14 minutes pour comprendre la facilitation graphique

Comprendre la facilitation graphiqueLors du Blend Web Mix de 2016, j’ai donné une conférence sur le sujet « Communiquer avec le visuel par la facilitation graphique ». Mon intention reste identique à celle que j’avais en démarrant en 2013 : faire de la pédagogie et aider à comprendre la facilitation graphique pour qu’elle soit plus largement pratiquée dans le monde professionnel. 

J’ai profité de la contrainte imposée (pas plus de 15 min) pour expérimenter un nouveau format de conférence : la dessiner en direct et la filmer avec ma caméra. 

Si vous voulez savoir : pour quoi, pour qui et comment pratiquer la facilitation graphique, je vous invite à regarder les 14 premières minutes de la vidéo. La fin porte sur les questions des participants. 

Le making-off de la conférence

Chaque planche dessinée pendant l’intervention a été préparée en amont. Puis, j’ai répété plusieurs fois la conférence afin de synchroniser mon discours sur mon dessin. Après chaque essai, j’ai ajusté mon discours et les planches jusqu’à ce que le résultat soit satisfaisant.

Ensuite, j’ai re-testé ma conférence auprès de ma compagne pour avoir ses retours. Là encore, j’ai fait des ajustements sur : le rythme, les messages passés, la qualité des dessins. 

En particulier, vous remarquerez que le niveau de dessin est assez léger. En effet, l’exercice de « parler et dessiner » en même temps ne permet pas d’aller trop loin. Sur le même principe, les textes utilisés sont (très) courts. Enfin, je suis resté attentif à réduire au minimum le nombre de couleurs utilisées pour limiter les pertes de temps liées au changement de feutre.

Pour terminer, la caméra que j’utilise est une Ipevo VZ-1 HD branchée en VGA sur le vidéo-projecteur de la salle. 

Aller plus loin pour comprendre la facilitation graphique

Voici quelques liens qui j’espère vous ouvriront de nouvelles perspectives : 

Ce contenu a été publié dans Conférence, Facilitation graphique, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à 14 minutes pour comprendre la facilitation graphique

  1. Julien Ripault dit :

    Pas mal du tout !
    une très bonne première expérimentation !

    L’accord discours/dessin est nickel. Et finalement tu reçois deux inputs, verbale et artistique pour la même information. Ce qui a tendance à mieux imprégner l’idée.

    Continue comme ca !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *